Aujourd’hui comme hier, créons de la valeur.
Le décret ministériel du 13 juillet 1929 a créé l’Office Public Départemental d’HLM du Cantal. Cet établissement public, dont la collectivité de rattachement est le Conseil Général, avait pour seule vocation le logement social et l’accompagnement des personnes défavorisées dans la recherche d’un logement.

L’Office a réellement débuté ses activités de location de logements sociaux en août 1954 avec la cité de la Jordanne.

Au début des années 1960, l’Office prend son essor afin de faire face à la crise du logement de l’après-guerre. Il dispose alors de près de 300 logements locatifs à Aurillac et à Arpajon-sur-Cère.

Au fil des années, l’Office développe son parc et ses compétences en matière de logement social.
En 1970, il compte plus de 1400 logements répartis sur tout le département.

Du logement collectif à l’individuel en passant par le foyer des jeunes travailleurs, l’Office multiplie les lieux d’accueil pour répondre aux demandes et aux besoins des habitants, des collectivités et des associations.

L’ordonnance du 1er février 2007 modifie le statut des OPD d’HLM, qui deviennent des Offices Publics de l’Habitat sous régime EPIC
(Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial) tout en conservant leur forme juridique. Ce changement permet à l’OPH du Cantal, en 2009, d’élargir ses champs de compétences, ses domaines d’activité et d’intervention.

Au-delà de la construction de logements sociaux, l’OPH est aujourd’hui un opérateur, partenaire des collectivités dans leurs projets d’aménagement du territoire.

Ainsi, il intervient dans de nombreux domaines tels que les équipements publics, l’aménagement urbain, le développement rural, les commerces et les services.

En 2012, il prend le nom de Logisens. Présidé par un Conseiller Général, il est géré par un Conseil d’Administration de 23 membres
(Conseillers Généraux, personnes qualifiées représentant des collectivités ou autres, associations de locataires, organisations syndicales…).

  • Recherche